Le livre

 

(Cliquez sur l’image pour lire un extrait).

Bienvenue, parents (et grand-parents, oncles et tantes, professionnels de l’enfance, …) !

Vous avez peut-être déjà lu beaucoup de livres sur la parentalité “bienveillante”. Vous avez suivi de nombreux conseils et recettes pour que cela se passe mieux à la maison. Vous mettez tout en oeuvre pour être un “bon parent” et vous êtes fatigués de ne pas atteindre votre idéal …

Et si vous décidiez enfin d’arrêter de jouer un “rôle de parent”, celui que vous imaginez, ou celui qu’on vous demande d’incarner ?

Si vous étiez simplement vous-mêmes, vrais, sincères et authentiques dans vos relations, soulagés de cette pression éducative, pour aller vers un fonctionnement où les besoins de chacun, enfants comme adultes, trouvent le plus de satisfaction possible dans un climat de coexistence pacifiste, sans aucune domination ?

Utopie ? Ce livre est du vécu et vous invite à changer totalement d’angle de vue au sujet des relations parents-enfants en vous faisant prendre conscience d’évidences oubliées dans le flot des injonctions sociétales et des croyances collectives au sujet de l’éducation.

Il vous permet d’envisager une relation à l’enfant peu différente de ce qu’elle serait à l’adulte. Impossible, me direz-vous, car les enfants ne sont pas des adultes ! Tantine Berthe, fil rouge de ce livre, va justement nous aider à explorer toutes nos objections à ce sujet.

Et si ce n’était pas nos méthodes éducatives qu’il était urgent de revoir dans ce monde en plein changement, mais plutôt notre posture face aux enfants ? Et si nous osions remettre en question nos convictions en nous laissant porter à la rencontre de notre propre enfant intérieur l’instant de cette lecture profonde, bouleversante et pleine d’humour à la fois ?

J’ai passé dix années à accompagner officieusement sur les réseaux sociaux de nombreux parents découragés tellement pleins de bonne volonté, désespérés parfois, n’ayant plus aucune foi ni en eux-mêmes ni en leurs enfants, perdus à force d’écouter les conseils en tous genres, se culpabilisant de ne pas arriver à être bienveillants, et résignés en renonçant à l’harmonie en famille… Les mêmes sujets revenaient très régulièrement, les mêmes problématiques, les mêmes craintes et les mêmes difficultés.

Ce sont ces parents qui m’ont donné cette impulsion-là, par sursaut de révolte envers le carcan dans lequel ils se trouvaient, par lassitude et empathie de les voir tourner en rond sans issue : il fallait un livre, j’avais des choses à leur dire…

  

Commander le livre papier

Lire un extrait.

Retrouvez les avis des lecteurs dans le Livre d’Or.

 

Une présentation du livre en vidéo :


 

Un grand merci à Daliborka Milovanovic et Mélissa Plavis, mes éditrices au Hêtre Myriadis d’être aussi militantes et passionnées pour la cause que nous portons ensemble, et d’avoir cru immédiatement à ce livre avec un immense enthousiasme.

“Mon enfant mon égal” d’Evelyne Mester, c’est un gros coup de cœur, un grand coup de foudre que nous avons eu pour un texte infiniment sensible et pertinent qui remet en question les rapports traditionnels du parent à l’enfant. –Les éditrices.

 


Merci à Thierry Pardo, docteur en sciences de l’éducation, chercheur, auteur, conférencier, pour son soutien précieux en me faisant l’honneur de rédiger la préface de Mon enfant mon égal avec empressement et esprit de partage des mêmes valeurs.

Les mentalités évoluent parfois lentement, parfois par paliers et souvent la pensée a besoin qu’on lui fasse un marchepied pour voir un peu plus loin, au-delà du mur des habitudes. Le livre d’Évelyne Mester est un de ces supports qui fera date. –Thierry Pardo.

 

Merci à Stéphane Witzmann, formateur en communication et leadership, coach certifié, hypnothérapeute, enseignant PNL, spécialiste du fonctionnement collaboratif, qui est aussi mon associé au Jeu de la vie et mon compagnon, d’avoir accepté d’ouvrir l’horizon de mon livre en en rédigeant la postface, afin de nous faire réfléchir sur les applications possibles du modèle libertaire dans les autres domaines de la vie.

Dans ma quête de moins d’autorité inutile, je suis toutefois optimiste. Notre système politique a certes l’inertie d’un troupeau de mammouths sous sédatif, mais il y a des collectifs nettement plus agiles dans lesquels la transition vers un paradigme plus libertaire semble plus accessible à court et moyen terme. C’est entre autres le cas des familles que couvre cet ouvrage. –Stéphane Witzmann.

 

Merci à Coline Mester, ma fille, de s’être prêtée si gaiement au jeu de la prise de vue pour la couverture de mon livre, ainsi qu’à chacun de mes enfants de passer un bout de vie à mes côtés.

Photo de couverture © Evelyne Mester. Quatrième de couverture © Florent Mester.